Publicité

Breaking News

  • Face à la montée du terrorisme en France, Joël Loison en appelle au patriotisme des Français

    Face à la montée du terrorisme en France, Joël Loison en appelle au patriotisme des Français

    Les tueries d’octobre 2019 à la Préfecture de police de Paris qui a couté la mort à quatre policiers, marquent…
    Read More
    Le Congo de demain naîtra sans doute un jour

    Le Congo de demain naîtra sans doute un jour

    Après des années de démolition par des guerres fratricides et la succession des gestions scabreuses, le Congo connaîtra une grande…
    Read More
    Appel d’Urbain Ockh Rubesch aux sportifs noirs victimes des critiques racistes

    Appel d’Urbain Ockh Rubesch aux sportifs noirs victimes des critiques racistes

    Appel à tous les sportifs noirs ! Je prends la parole pour dire à tous les sportifs noirs, victimes des…
    Read More
    Le n° 80 d’Eveil d’Afriques vient de paraître

    Le n° 80 d’Eveil d’Afriques vient de paraître

    Parmi les articles qui sont à la Une, il y a la “Mise au point d’Urbain Ockh Rubesch,  directeur de…
    Read More

    Faut-il croire à un nouveau départ dans la lutte contre les antivaleurs ?

    Ouvrant les travaux des journées parlementaires du groupe de la majorité présidentielle sur le phénomène des anti-valeurs mercredi 20 février,…
    Read More

  • Sébastien KAMBA parle de sa participation au 50ème anniversaire du FESPACO

    Sébastien KAMBA parle de sa participation au 50ème anniversaire du FESPACO

    Sébastien Kamba, le premier cinéaste congolais, avait pris part au 50ème anniversaire du FESPACO à Ouagadougou. Il répond dans cette…
    Read More
    La tragédie du Mozambique et du Zimbabwe juge l’Afrique

    La tragédie du Mozambique et du Zimbabwe juge l’Afrique

    A la mobilisation de leur peuple pour porter secours à leurs voisins frappés de malheur, les dirigeants Africains préfèrent le…
    Read More

  • Archives d’Eveil d’Afrique en PDF

  • Hommage à une icône : Etienne Tshisekedi avait-il gagné son combat ?

    Peuple-dabord

    Malheureusement lui-même n’est plus là pour répondre à cette équation à plusieurs inconnues ! I faut de prime à bord savoir si Etienne Tshisekedi avait un combat, et quel était celui-ci ? Oui, ce dernier en avait un. Lui-même le déclarait comme suit : ‘’ Le sens de ma lutte est d’ériger un Etat de droit sur cette terre de nos ancêtres, seul apte à prendre en compte vos (nos) aspirations et de concourir à la réalisation du bien-être général’’

     Etienne Tshisekedi avait-il gagné son combat ? La réponse à cette question se retrouve dans cet ouvrage d’Urbain Ockh Rubesch intitulé :’’Le peuple d’abord ! Comme Moïse, Gandhi, et Martin Luther King, Etienne Tshisekedi a aussi donné sa vie pour la patrie’’. L’extrait du livre ci-dessous donne l’aperçu de la quintessence de l’ouvrage…

     « Les Africains écriront leur propre histoire eux-mêmes », disait l’un des leurs : Emery Patrice Lumumba. Ainsi, la pensée africaine sortira brillante comme l’or de la fournaise.  L’Afrique se meurt par la faute de ses fils inintelligents, qui complotent contre elle. Mais, lorsque quelques rares Africains se sacrifient au prix de leur sang, ils méritent un hommage. Etienne Tshisekedi y a droit, en tenant compte de son combat livré pour exfiltrer, tant soit peu, la République démocratique du Congo (RDC) des mains ou des fourches caudines de la Communauté internationale et des multinationales.

    Entré en politique dans les Premières heures de l’indépendance de la RDC, Etienne Tshisekedi a occupé des postes de responsabilité pendant deux décennies et demie (…). Mais, lorsqu’il s’est rendu compte que le Peuple ne jouissait pas de ses droits, il s’est rangé du côté de ce dernier, pour le défendre. De Joseph Désiré Mobutu à Joseph Kabila-Kabange en passant par Laurent Désiré Kabila, Etienne Tshisekedi a mené une lutte acharnée pour l’instauration d’un Etat de droit. Mais cela n’a pas été facile pour lui. Sous Mobutu, il a connu de nombreuses tortures de tout genre, jusqu’à obtenir la convocation de la Conférence nationale, dont les conclusions peinaient à être appliquées jusqu’à la prise de pouvoir, par les armes, de Laurent Désiré Kabila. Arrivé au pouvoir, celui-ci a imposé une dictature pure et dure dont Etienne Tshisekedi était victime.

    Il fut relégué dans son terroir d’origine au Kassaï oriental à Kabeya Kamwanga, condamné aux travaux forcés jusqu’à l’assassinat de Laurent Désiré Kabila, lequel fut remplacé par Joseph Kabila-Kabange. Au cours du mandat de ce dernier, Etienne Tshisekedi bataillait fort pour l’organisation des élections générales transparentes. Au cours des élections de 2006, voyant qu’il n’y avait pas de garantie de transparence, Etienne Tshisekedi et son parti, l’union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), n’y participèrent pas. C’est aux élections de 2011 (soit cinq ans plus tard) qu’ils participèrent, faisant leur l’adage selon lequel « la politique de la chaise vide ne paie pas ». A l’issue de ces échéances, Etienne Tshisekedi s’autoproclama vainqueur de la présidentielle. Mais, c’était mal connaître Joseph Kabila Kabange, candidat à sa propre succession, qui n’avait en tête que sa réélection.

    Finalement, Etienne Tshisekedi n’a plus atteint son objectif. Sans s’avouer vaincu, il poursuivit son combat jusqu’à empêcher Joseph Kabila-Kabange de modifier la Constitution en vue de rempiler pour un 3ème mandat. Dans ces entrefaites, un accord politique devrait être conclu pour entériner toutes les tractations entre différents états-majors. Et il appartenait au Chef de l’Etat d’y apposer sa signature pour le rendre exécutoire. Mais, comme Joseph Kabila-Kabange traînait les pieds, Etienne Tshisekedi était décidé d’attendre sans savoir que son état de santé se détériorait faisant fi de son rendez-vous médical pris avec ses médecins belges pour un contrôle à Bruxelles. Arrivé finalement dans cette ville dans un état lamentable, Etienne Tshisekedi rendit l’âme.

    Lorsqu’il meurt, son aura est montée encore d’un cran. Etienne Tshisekedi, qui avait souhaité être inhumé dans son pays, ne pouvait pas imaginer qu’à cause de sa popularité, les autorités établies allaient interdire le rapatriement de sa dépouille, craignant un trouble à l’ordre public à Kinshasa et en province ! Même si comparaison n’est pas raison, la comparaison permet d’éclairer la lanterne des uns et des autres.  Comme pour dire qu’à l’instar de Moïse, Gandhi et Martin Luther King, Etienne Tshisekedi a aussi donné sa vie pour sa patrie. C’est une vérité vraie … »

     

    Suite aux pages 3,6,10 et 13

     

    Share on facebook
    Share on google
    Share on twitter
    Share on linkedin
    Share on whatsapp

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • OFFRE DE RECRUTEMENT SERVTEC CONGO

    SERVTEC CONGO, filiale de SERVTEC INTERNATIONAL GROUP, présente au CONGO depuis 2002, est spécialisée dans la Gestion des Ressources Humaines,…
    Read More

  • Hommage à une icône :  Etienne Tshisekedi avait-il gagné son combat ?

    Hommage à une icône : Etienne Tshisekedi avait-il gagné son combat ?

    Malheureusement lui-même n’est plus là pour répondre à cette équation à plusieurs inconnues ! I faut de prime à bord…
    Read More

  • A propos

    Cliquez sur le bouton modifier pour changer ce texte. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

    Contact

    • +242
    • infos@eveildafrique.com
    • Adresse

    Newsletter

    © EVEIL D'AFRIQUE | Tous doits réservés