Publicité

Breaking News

  • Face à la montée du terrorisme en France, Joël Loison en appelle au patriotisme des Français

    Face à la montée du terrorisme en France, Joël Loison en appelle au patriotisme des Français

    Les tueries d’octobre 2019 à la Préfecture de police de Paris qui a couté la mort à quatre policiers, marquent…
    Read More
    Le Congo de demain naîtra sans doute un jour

    Le Congo de demain naîtra sans doute un jour

    Après des années de démolition par des guerres fratricides et la succession des gestions scabreuses, le Congo connaîtra une grande…
    Read More
    Appel d’Urbain Ockh Rubesch aux sportifs noirs victimes des critiques racistes

    Appel d’Urbain Ockh Rubesch aux sportifs noirs victimes des critiques racistes

    Appel à tous les sportifs noirs ! Je prends la parole pour dire à tous les sportifs noirs, victimes des…
    Read More
    Le n° 80 d’Eveil d’Afriques vient de paraître

    Le n° 80 d’Eveil d’Afriques vient de paraître

    Parmi les articles qui sont à la Une, il y a la “Mise au point d’Urbain Ockh Rubesch,  directeur de…
    Read More

    Faut-il croire à un nouveau départ dans la lutte contre les antivaleurs ?

    Ouvrant les travaux des journées parlementaires du groupe de la majorité présidentielle sur le phénomène des anti-valeurs mercredi 20 février,…
    Read More

  • Sébastien KAMBA parle de sa participation au 50ème anniversaire du FESPACO

    Sébastien KAMBA parle de sa participation au 50ème anniversaire du FESPACO

    Sébastien Kamba, le premier cinéaste congolais, avait pris part au 50ème anniversaire du FESPACO à Ouagadougou. Il répond dans cette…
    Read More
    La tragédie du Mozambique et du Zimbabwe juge l’Afrique

    La tragédie du Mozambique et du Zimbabwe juge l’Afrique

    A la mobilisation de leur peuple pour porter secours à leurs voisins frappés de malheur, les dirigeants Africains préfèrent le…
    Read More

  • Archives d’Eveil d’Afrique en PDF

  • Réunion de concertation avec les spécialistes en valeurs du trésor (SVT) de la République du Congo

    Armel-GONDOU

    Armel Silvère DONGOU décline le processus d’accompagnement de l’Etat par les banques, en vue d’accéder aux 100 milliards de FCFA octroyés par la CEMAC

    C’est au sortir de la Réunion de concertation avec les spécialistes en valeurs de trésor (SVT) de la République du Congo tenue Vendredi 06 Novembre 2020 à Brazzaville, qu’Armel Silvère DONGOU, Directeur des titres et valeurs représentant le Directeur Général du Trésor, a accordé une interview. Au cours de cet entretien, il a éclairé la lanterne des journalistes sur le caractère trop technique, aussi bien de son discours que du déroulé des travaux de cette réunion, au cours de laquelle deux communications ont été faites sur « la situation du marché des titres publics au 30 Septembres 2020 » et sur « les rachats ciblés des titres publics par la Banque des Etats de l’Afrique Centrale ».

    Pour le compte de trésor public Congolais, Raymond YOKA IKAMA, Chef de service de Titres, a développé la première communication, portant sur « la situation des marchés des titres publics au 30 Septembre 2020 ».

    « Au cours des 9 premiers mois de l’année 2020, 192 appels d’offres sur Bons et obligations du Trésor Assimilables ont permis de mobiliser un montant total de 2.870, 1 milliards de FCFA (dont 2.008,6 milliards de FCFA en bons du Trésor assimilables de FCFA –BTA- et 861,5 milliards de FCFA en obligation du Trésor Assimilables –OTA- ) », a déclaré l’orateur. Ajoutant que « le Trésor public a honoré au titre du remboursement, la totalité de ses engagements échu sur la période, à hauteur de 126,109 Milliards de FCFA (dont 122,112 milliards de BTA et 3.997 milliards d’intérêts d’OTA. Ces remboursements se situent en hausse de 40,2% par rapport au volume réalisé un an auparavant, en 2019, qui étaient de 90,610 milliards de FCFA ».

    La deuxième communication, relative au « rachat ciblé des titres publics par la BEAC », a été présentée par Gatien ONDAYE OBIL, chef de service crédit, marché des capitaux et contrôle des Banques (pour le compte de la Banque des Etats de l’Afrique centrale).

    Il s’agit, a dit l’orateur, des opérations sur le marché secondaire des Titres émis par les 06 Etats membres de la CEMAC. Le montant total est de 600 milliards de FCFA ‘ soit 100 milliards par état), dans la limite de leurs besoins de financement. « L’intervention de la BEAC se fait à la marge, afin de couvrir, éventuellement, le reliquat non souscrit par les SVT, dans les limites d’un plafond représentant 50% du montant mis en adjudication. Le prix est fixé au prix moyen pondéré des adjudications, calculé sur la base des souscriptions des SVT retenues par le Trésor public émetteur. Une marge d’intermédiation sera versée aux SVT, calculée sur la base du volume des titres à racheter. La durée du programme de rachat par la BEAC est de 6 mois, a signifié Gatien Ondaye Obili.

     

    L’ECLAIRAGE D’ARMEL SILVERE DONGOU

     

    En prenant la parole au cours de l’interview qui a marqué la clôture de cette réunion de concertation avec les SVT, Armel Silvère DONGOU, dans un langage clair, net et simple, a décliné le processus d’accompagnement de l’Etat par les banques, en vue d’accéder aux 100 milliards de FCFA octroyés par la CEMAC. Depuis 2016, a expliqué Monsieur DONGOU, la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) avait suspendu l’aide directe à chacun de ses 6 états membres (Cameroun, R.C.A, Tchad, Gabon, Guinée Equatoriale et Congo). Elle estimait que les Etats n’avaient pas de tension de trésorerie.

    Mais, à cause de la survenue de la pandémie du Coronavirus en mars 2020 en Afrique centrale la CEMAC a décidé d’aider les 6 Etats membres touchés par La Crise Sanitaire De Façon indirecte par le biais de la BEAC, son bras financier. Le montant de cette aide est de 100 milliards de FCFA (soit 100 milliards par pays). La CEMAC a voulu que les Etats souscrivent au marché au marché des titrer pour y accéder, le Congo, par exemple, doit passer par la Banque Centrale BEAC. Le trésor lance des titres du Trésor qui peuvent être comparés à des chèques, appelés Bon du Trésor Assimilables (BTA) ou obligations du Trésor Assimilables (BTA). Les Banques (ou SVT) achètent ces chèques (qui ne représentent plus sous forme de papiers, mais sont aujourd’hui électroniques ou dématérialisés). Cet achat des chèques par les banques s’appelle marché primaire.

    Si, au marché primaire, les banques n’ont pas pu acheter des chèques d’une valeur total des 100 milliards de FCFA attendus par le Congo, la Banque centrale intervient pour combler le déficit, mais à condition que les SVT aient souscrit pour la moitié de 100 milliards de FCFA (soit 50% par les SVT et 50% par la Banque Centrale). Cette intervention de la BAEC, qui consiste à racheter les titres publics, s’appelle marché secondaire parce que la BEAC n’a pas qualité de SVT pour agir au marché primaire.

    Voilà pourquoi a conclu M. DONGOU, l’Etat Congolais recourt, depuis février 2017, à l’émission des titres du Trésor publics, pour que les banques, les clients des banques ou les investisseurs qui ont de l’argent, achètent ces titres. Lorsque l’Etat recueille cet argent par le biais du Trésor, il investit cet argent dans des projets et s’en sert aussi pour faire face à ses dépenses publiques, mais avec l’obligation de rembourser l’argent que lui ont prêté les banques, clients des banques et investisseurs ayant acheté ou souscrit aux chèques ou titres émis par le trésor.

    En somme, l’interview du Directeur des titres et valeurs, a permis d’apporter plus de lumière sur l’ensemble de la situation. Apparemment, cette façon de faire est porteuse de résultats.

    EVEIL d’AFRIQUES

    Share on facebook
    Share on google
    Share on twitter
    Share on linkedin
    Share on whatsapp

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • OFFRE DE RECRUTEMENT SERVTEC CONGO

    SERVTEC CONGO, filiale de SERVTEC INTERNATIONAL GROUP, présente au CONGO depuis 2002, est spécialisée dans la Gestion des Ressources Humaines,…
    Read More

  • Hommage à une icône :  Etienne Tshisekedi avait-il gagné son combat ?

    Hommage à une icône : Etienne Tshisekedi avait-il gagné son combat ?

    Malheureusement lui-même n’est plus là pour répondre à cette équation à plusieurs inconnues ! I faut de prime à bord…
    Read More

  • A propos

    Cliquez sur le bouton modifier pour changer ce texte. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

    Contact

    • +242
    • infos@eveildafrique.com
    • Adresse

    Newsletter

    © EVEIL D'AFRIQUE | Tous doits réservés